08 novembre 2010

Des nouvelles invraisemblables

J’étais sur le point de conclure des Réflexions sur la destitution de la sénatrice colombienne Piedad Cordoba lorsque des informations incroyables ont commencé à arriver d'Équateur. J’ai passé des heures à les écouter. Au fur et à mesure que les minutes passent, l’effervescence s’accroît.

A 17h 12, heure cubaine, les condamnations se multiplient. Les leaders latino-américains les plus prestigieux comme Chavez et Evo dénoncent le putsch avec énergie. L’OEA réunie est sans alternative. Ses membres s’indignent et même Mme Chinchilla proteste ; même le nouveau président colombien a dit qu’il soutenait Correa.

Le président Rafael Correa se montre ferme et inébranlable. Le peuple est beaucoup plus organisé. A mon avis, le putsch est déjà perdu.

Même Obama et Mme Clinton n’auront pas d’autre alternative que de le condamner.

Fidel Castro Ruz, le 30 septembre 2010, 17h 38

Traduction ESTI

Posté par moncada à 10:45 - - Permalien [#]